Les myrtilles importées font pas le poids !

Par Lionel EHRHART le 2013-06-27

Ce n’est certainement pas un scoop mais les myrtilles-bluets importés d'Espagne ou du Chili ne sont pas à la hauteur des myrtilles-bluets du Massif Vosgien... Visuellement, toutes les baies de la barquette sont fripées avec une pruine souvent bien abîmée. Au touchée, elles sont moles et certaines éclatées. Le gout est très aléatoire, les arômes et le taux de sucre est très faible.
A 2.49 euros les 125g soit 19.92 euros le Kg, c'est plus de 3 fois le prix que celles que vous achetez en juillet-aout lors de la période de récolte.

Nous avons cherché à mesurer le taux de polyphénols et la valeur antioxydante des fruits importés et ceux de nos cultures. Les résultats sont sans appels puisque nous relevons sur la barquette d'import une concentration en polyphénols de 138mg/100g tandis que sur les fruits locaux une moyenne de 241 mg/100g. Le taux ORAC qui traduit la valeur antioxydante du fruit est elle de 2560 alors que chez le producteur le résultat moyen est près du double avec un score de 4650 !

Avec seulement 2g de myrtille-bluet consommée en moyenne par Français, on se demande encore si il est bien nécessaire de consommer des petits fruits de l'étranger ? Surtout si il y a plus "rien" dedans...

Tout le monde le sait mais fallait-il encore le mesurer !

En images

Les photos sont la propriété de Bleu Vert Vosges - Photo(s) non libre(s) de droit et d'usage.